Les origines de Holyfat, Alvaro nous raconte !

Les origines de Holyfat, Alvaro nous raconte !

Vous saviez qu'il existait une alternative au sucre pour aller au bout de vos performances sportives ?

Ce constat, Alvaro, fondateur de Holyfat, l'a fait au cours de la French Divide, une traversée de la France à vélo. De ce constat est né Holyfat ! Des produits uniques ayant la particularité d'apporter une énergie stable provenant des lipides (et non des glucides).

Dans ce tout premier podcast, Alvaro se livre sur les valeurs qui se cachent derrière le "Saint Gras", son envie d'entreprendre et sa volonté de créer une marque allant à l'encontre des codes de la société d'aujourd'hui.

 

Arrivée en France

A l’âge de 26 ans, Alvaro Madrazo, fondateur de Holyfat, quitte le Mexique pour la France, en quête de ce qu’il nomme le “French Dream” : l’élégance associée à la frugalité. Il intègre donc l’EM Grenoble pour faire un master en commerce international. Mais tout cela n’est en réalité qu’un prétexte pour habiter aux pieds des montagnes, dans un cadre de vie simple et sportif. 

Il s’est rapidement retrouvé confronté à la barrière de la langue puisqu’à l’époque, il ne parlait pas un mot de français. Maîtrisant uniquement l’anglais et l’espagnol, ce fut un véritable challenge lorsqu’il a commencé à exercer le métier de vendeur. Il a dû apprendre sur le tas !

 

Naissance de Holyfat

Après avoir travaillé 14 ans dans les domaines du sport et de la grande distribution, Alvaro a eu envie de “voler de ses propres ailes” en se lançant dans l’entrepreneuriat. Un peu touche-à-tout étant plus jeune, il se passionne rapidement pour le vélo. Il commence le VTT à l’âge de 12 ans, à 15 ans il se lance sur le circuit national et à 17 ans une opportunité en or se présente à lui : représenter le Mexique lors des championnats du monde de VTT en 1994. Une expérience qui changera sa vie à tout jamais. Finalement, Holyfat est né de cet amour du sport et de ses expériences professionnelles passées. 

 

Une alternative unique au monde

En 2017, Alvaro se lance sur le French Divide, une traversée de la France en VTT de plus de 2300 km, pour 35000 mètres de D+, à boucler en moins de 15 jours. C’est en se préparant pour cette course qu'il commence à rencontrer des problèmes avec l’offre disponible sur le marché de la nutrition sportive. A savoir, des produits très sucrés entraînant des hypoglycémies réactionnelles. Sa réflexion est la suivante : “quand on pédale plus de 15h par jour, on ne peut pas prendre du sucre toutes les 45min c’est une folie”.

A son retour de la French Divide, Alvaro commence à se documenter sur les tendances du marché, notamment dans le triathlon où les entraînements à jeun sont de plus en plus plébiscités. Le régime cétogène (sans sucres) est en plein essor et de plus en plus de sportifs l’associent à la performance sportive. En 2018, Alvaro entame son premier régime cétogène et est de suite bluffé par les changements qui en découlent. Le constat est sans appel, les graisses, diabolisées pendant tant d’années, sont en fait une excellente source d’énergie !

90% des produits sur le marché sont essentiellement constitués de sucres. Il y a donc un créneau pour les personnes en quête d’une alimentation plus saine et de performance sportive ; et ce créneau c’est Holyfat. 

Au terme d’une année de R&D, le projet prend forme et les premières purées Holyfat voient le jour. Une alternative unique au monde de par sa texture (qui s’apparente beaucoup à une crème) et ses valeurs nutritionnelles : 60% de lipides, 20% de protéines et moins de 5% de glucides. L’objectif ? Créer un produit n’entraînant aucune variation glycémique. 

Holyfat aujourd’hui, c’est 3 gammes de produits complémentaires destinées à la pratique sportive, mais également à la prise au quotidien, pour remplacer les encas sucrés.

 

Les valeurs de la marque

Au-delà des produits, Holyfat est avant tout une marque reposant sur 3 piliers : le vrai, le bon, et le beau. De l’anglais, “true, good and beautiful”, Holyfat se veut porteur d’un message simple et authentique, en proposant des produits bruts et de qualité directement aux consommateurs.

Une authenticité qui se retrouve dans l’image de marque que ce soit au niveau de la finition des packaging ou la tenue des athlètes, l’esthétisme demeure une priorité.

Une vingtaine d’ambassadeurs font aujourd’hui partie de la Team Holyfat. Une équipe hétérogène regroupant aussi bien des athlètes axé(e)s performances, que des coachs adeptes du régime cétogène ou encore des aventurier(e)s en quête de défis plus toujours fous les uns que les autres. Des valeurs fortes et un message optimiste, tel est le credo de Holyfat.


L'objectif de la marque 

A court terme, l’objectif est d’assurer une croissance progressive et une existence pérenne dans le futur. 

La vision à plus long terme se veut internationale. Qui dit produit unique, dit opportunité unique de s’exporter. Holyfat a déjà un pied dans le marché européen puisque près de 30% de son chiffre d'affaires provient de l’export. Mais Alvaro voit au-delà des frontières et voudrait s’ouvrir aux marchés asiatiques et américains. Une vision qui fait sens avec le message de Holyfat. A contre-courant de beaucoup de marques qui mettent en avant la facilité de vie, Holyfat prône “le goût du sacrifice”.

Un message que l’on retrouve beaucoup dans les sports d’endurance et que l’on peut également appliquer au quotidien. La vie est brutale. Elle est constituée d’échecs et de réussites, de hauts et de bas, à l’image des hauts et des bas sur une course d’ultra distance. La difficulté permet de se surpasser, il faut l’accueillir comme un cadeau.

 

Holyfat c'est pour qui ? 

A travers ce message, Holyfat s’adresse aux gens qui pensent différemment. Rebelles, curieux, ouverts d’esprit, Holyfat va s’adresser aux personnes qui sont déjà dans une démarche de recherche d’une alternative au sucre pour réduire leur consommation au quotidien.

Les événements sportifs sont d’excellents indicateurs et permettent notamment de mieux cibler les personnes susceptibles d’aimer les produits et d’accrocher au message de la marque.


L'entrepreneuriat

A la question “Conseillerais-tu à quelqu’un de lancer son entreprise ?” Alvaro a une réponse claire : c’est non. Une réponse à contre-courant, à l’image de Holyfat, qui en interpellera sûrement plus d’un(e).

Entreprendre c’est se rendre compte que toutes les perspectives du monde qui nous entourent ne nous correspondent pas et chercher à proposer une solution alternative. 

Se lancer dans l’entrepreneuriat implique un investissement à 100%. C’est un sport qui nécessite d’être complètement dedans et ne laisse pas de place pour la demi-mesure.

Lorsque Alvaro décide de se lancer dans l’aventure Holyfat, il sort complètement de sa zone de confort de l’époque : une situation stable, des congés payés, des RTT… 

Cette prise de risque, il ne la regrette absolument pas puisqu’à travers Holyfat, il demeure maître de son message. Une liberté qui n’a pas de prix.

Entreprendre, c’est aussi se tromper, ajuster, recommencer… mais toujours avancer. Les erreurs sont parfois nécessaires et constituent le meilleur moyen d’apprendre. A l’image d’un jeu vidéo, dans la vie il faut parfois revenir en arrière pour trouver la solution.

S’il ne fallait retenir qu’une chose, ce serait ce besoin d’être investi à 100%. En effet, trouver la bonne voie nécessite parfois de s’éloigner un peu des sentiers battus, de perdre de vue le chemin tout en continuant d’avancer dans la bonne direction. 

Pour conclure, un dernier mot est demandé à Alvaro et c’est bien sûr cette phrase qui résume si bien les racines de Holyfat : La vie est brutale !
Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.