HOME > BRUTAL MAG

Quels sont les bienfaits du sel ? | Holyfat

Quels sont les bienfaits du sel ?

Petit point sur son histoire et son utilisation

Le sel est connu depuis la Préhistoire pour ses caractéristiques d’assaisonnement et de conservation des aliments. Il était extrait de mines souvent très enfouies dans le sol, ou plus facilement de sources salées ou de la mer (saliculture).

Les routes du sel furent les grandes voies de communications et d’échanges depuis l’Antiquité pour l’acheminement du sel, transporté depuis les régions productrices vers les régions qui en étaient dépourvues.

Il a aussi été un moyen d’échange et une monnaie notamment en Chine et en Europe. Le sel a été taxé pendant plusieurs siècles via un impôt spécifique appelé gabelle apparue sous Louis IX. Cette taxe devenue permanente, variable suivant les provinces et croissante au point de rendre le prix du sel élevé, est devenue si impopulaire qu’elle a entraîné des exodes ruraux massifs, déclenché des guerres et a notamment participé au déclenchement de la Révolution française.

 

Le sel, qu’est-ce que c’est ?

Le sel est constitué de chlore et de sodium. Dans 1 gramme de sel, il y a 600 mg de chlore et 400 mg de sodium, d’où le nom de chlorure de sodium.

Au départ le sel (NaCl) est une matière première chimiquement semblable partout. Dans certaines régions, son mode de récolte, de purification et de séchage peut être très industriel ou très artisanal.

Concernant la production industrielle, on ne peut pourtant pas parler de sel “chimique” car il n’est pas issu d’une production ou réaction chimique. Par contre, tous les sels ne subissent pas les mêmes traitements après récolte.

Un sel de table peut être raffiné et contenir du chlorure de sodium à 99% et peut être enrichi, d’iode, de fluor ou d’antiagglomérants.

Un sel marin, ou une fleur de sel seront naturellement plus chargés en oligo-éléments et comporteront souvent moins de 80 % de chlorure de sodium (+/- 77% chlorure de sodium, 16% de sels de magnésium, 4% de sels de calcium et 2% de sels de potassium).

Leurs aspects, cristallisations et densités seront également différents (gros cristaux, paillettes, pyramides…)

 

Teneur en sel ou en sodium ?

Attention ça n’est pas la même chose. Le sel alimentaire est du chlorure de sodium, une molécule composée à 60% d’ions chlore, et à 40% d’ions sodium.

1 gramme de sodium correspond  à 2,54 grammes de chlorure de sodium.

Si la composition d’un aliment mentionne la quantité de sodium, il vous faudra réaliser un petit calcul pour connaître le pourcentage total de sel absorbé.

 

Le sel… à quoi ça sert ?

Pour un bon fonctionnement du métabolisme, le sodium est indispensable, au même titre que le chlorure. Ils contribuent entre autres à préserver le volume sanguin, à transmettre des signaux aux parois cellulaires ainsi qu’à transporter d’autres nutriments comme le glucose.

Selon différentes études, un apport en sel raisonnable se situerait entre entre 7,5 et 12,5 g de sel par jour.

 

Les bienfaits du sel pour le sport d’endurance

  • Pendant l’effort

L’eau pure est moins bien assimilée que l’eau additionnée de sodium. C’est un fait. L’effet du sodium (qui est un électrolyte) sur l’hydratation est très pertinent chez le sportif !

Comparée à l’ingestion d’eau seule, la consommation en quantité correcte de sodium avec de l’eau pendant la pratique d’un exercice physique permet de promouvoir une prise améliorée et augmentée de « liquide », donc d’améliorer l’hydratation, ou plutôt de limiter la déshydratation liée à l’effort.

De plus, l’ajout de sodium permet de mieux maintenir les volumes plasmatiques et extracellulaires. En effet, elle limite la baisse du volume plasmatique pendant l’exercice (ce volume plasmatique correspond au volume de sang en d’autres termes). Pour faire simple, cela aide le sportif ou la sportive à diminuer la fréquence de ses urinations, ce qui lui permet de gagner du temps dans sa course et de ne pas passer son temps sur le bas-côté de la route !

Enfin, cet apport en sodium permet de limiter la baisse de la concentration plasmatique en sodium (appelée hyponatrémie pour une valeur inférieure à 130mmpl.L-1). Cela est valable surtout pour les épreuves de très longues durées (ultratrail, cyclisme ultra-distance, Iron man…) et qui sont réalisées dans des conditions environnementales chaudes où les phénomènes d’évaporation et de transpiration sont importants.

Il n’y a pas de valeur précise concernant un apport en sodium par heure d’effort. Au vue des recherches récentes, il semblerait qu’un apport de 400 à 500 mg de sodium (soit 1,2 à 1,5 g de sel) par heure, soit satisfaisant pour des épreuves de longue durée.

  • Après l’effort

Il est possible de compenser plus efficacement et plus rapidement une déshydratation à l’issue d’un effort en consommant, pendant la récupération, un peu de sodium en plus de ses boissons. La forme sous laquelle vous le faites n’a pas trop d’importance.

Plus cet apport est précoce, meilleur est le rétablissement de l’équilibre hydrominéral, et la récupération est ainsi optimisée ! C’est d’autant plus important lorsque les athlètes doivent enchainer des séries d’efforts longs et intenses rapprochés (sur une course de cyclisme ultra distance, par exemple).

 

Où trouver du sel chez Holyfat ? 

Les produits Holyfat contiennent, entre autres bonnes choses, du sel. Nos purées d’oléagineux contiennent du sel de Guérande, notamment le cacao sel qui présente une teneur en sel assez élevée (0,62 g de sel pour 100 g). Nos barres cacao-cacahuètes contiennent également des éclats de sel (0,66 g / 100 g). Dorénavant, vous pouvez retrouver nos boissons riches en électrolytes (notamment en sodium), idéal pour vous accompagner dans vos performances sportives mais également pour améliorer votre récupération. Rendez-vous sur la boutique rubrique “salty water”. En parallèle, nous continuons activement à développer de nouvelles recettes quotidiennement pour convenir à vos attentes. On ne vous en dit pas plus !

Leave a comment

Please note, comments need to be approved before they are published.