Quels sont les bienfaits des noix ?

Tout savoir sur ce petit oléagineux en forme de cerveau !

Premier producteur européen de noix, la France dispose de multiples productions nucicoles en Isère, dans la Drôme, la Corrèze, le Lot et la Dordogne. Deux régions ont obtenu le label AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) : la noix de Grenoble (également AOP – Appellation d’Origine Protégée) et la noix du Périgord.

Ce sont d’ailleurs ces deux régions qui nous fournissent les cerneaux de noix présents dans nos petits pochons, hors de question de les faire venir de l’autre bout du monde ! Quand on vous dit que la qualité prime chez Holyfat.

La noix est un fruit sec aux multiples usages : rien ne se perd ! Tandis que la partie charnue autour de la coquille émet un jus utilisé en teinturerie (le brou de noix), les coquilles servent de combustible, les fleurs mâles et les feuilles peuvent servir à faire des alcools, les noix vertes « noix cornichons », permettent de faire des condiments. Enfin, notre fruit est utilisé frais ou sec pour de multiples usages.

Comment déguster la noix ?

  • Fraîche ou sèche : Récoltées entre octobre et novembre (pleine saison), les noix fraîches sont cassées, extraites de leur coquille et peuvent être dégustées telles qu’elles. Les cerneaux peuvent également agrémenter les salades, confitures, pâtisseries et sont parfois utilisées dans la composition de certains aliments : miel de noix, fromage aux noix, charcuteries, confiseries… La noix a tendance à rancir, voire même moisir facilement si elle n’est pas conservée dans un endroit sec, frais (+10°C), ventilé à l’abris de la lumière. Étalées sur du papier journal, elles peuvent être conservées 1 à 2 ans.

  • Torréfiée : La noix peut être consommée crue mais également cuite, soit légèrement grillée à la poêle, soit dorée au four. Chez Holyfat, un procédé unique de torréfaction nous permet d’éliminer l’astringence de la peau, très riche en polyphénols et qui ajoute un petit côté râpeux désagréable à la dégustation, tout en préservant leurs qualités nutritionnelles !

  • En huile, alcool, confiture, eau… : L’huile de noix est une huile de grande qualité, riche en omégas 3, issue du pressage des noix. Elle ne doit pas être utilisée en cuisson mais plutôt en assaisonnement et doit être conservée entre +4°C et +13°C dans une bouteille en verre foncé, à l’abris de la lumière et de l’air pour éviter tout rancissement.

    Les noix vertes, ramassées en juin, servent à faire de la confiture de noix vertes ou des noix confites (plutôt en Roumanie, Grèce, Arménie ou Turquie). L’eau de noix est une recette qui provient du Périgord, région nucicole très importante. Elle consiste à laisser macérer des noix bien avant maturité (en juin, lorsque leur taille approche celle de la noisette) et de les laisser macérer 3 mois dans de l’eau de vie mélangée à du sirop et additionnée d’un morceau de cannelle. La liqueur de brou s’emploie pour contrer les troubles digestifs. Enfin, les tourteaux (résidus de la pression) peuvent être consommés par le bétail ou servir à la conception de gâteaux traditionnels (après trempage et râpage).

Les bienfaits des noix (petit zoom bonus pour toi, ami sportif !)

En 2013, une équipe espagnole a mené une étude majeure sur le régime méditerranéen, nommée PREDIMED. 7 500 personnes âgées, présentant des facteurs de risques cardiovasculaires élevés, ont consommé une alimentation basée sur le régime méditerranéen, enrichi en huile d’olive et en noix. Malgré cet apport lipidique supplémentaire, les sujets n’ont pas pris de poids et l’étude a clairement démontré les bénéfices du régime enrichi dans la prévention des maladies cardiovasculaires, en particulier des AVC. Une sous-étude de l’essai PREDIMED a également démontré que les patients recevant ce régime enrichi en huile d’olive ou noix conservent une meilleure performance intellectuelle en vieillissant.

En effet, les fruits secs oléagineux (noix, noisettes, amandes) sont riches en matières grasses mono-insaturées, en particulier des acides gras oméga 9, ainsi qu’en acides gras polyinsaturés oméga 3. Ces derniers, dont l’acide alpha-linolénique (ALA), sont reconnus par les autorités de santé européennes pour leurs effets sur le maintien d’une cholestérolémie normale (pour une consommation minimale quotidienne de 2 grammes d’ALA). Différentes études sur le régime méditerranéen, dont PREDIMED, semblent d’ailleurs indiquer qu’une consommation quotidienne d’environ 30g de fruits secs (une poignée de noix, amandes, noisettes) pourrait réduire le risque cardiovasculaire, sans favoriser la perte de poids.

Plus spécifiquement concernant la noix :
  • Les noix sont riches en lipides, mais pas n’importe lesquels : Elles sont très riche en acides gras polyinsaturés (43,6 g sur 100 g de noix, soit 67,3 % des lipides totaux), formés d’oméga-3 et d’oméga-6, avec un rapport ω6/ω3=4,8, jugé bénéfique pour l’organisme. Cette richesse en omégas 3 est particulièrement intéressante pour son rôle anti-inflammatoire.

Découvre notre petit focus sur les bienfaits des lipides pour les sportifs ainsi que notre article sur le régime cétogène dans le contexte du sport.

  • Les noix sont riches en vitamine B9 (acide folique/folates). Cette vitamine intervient dans le processus de renouvellement cellulaire, notamment des cellules sanguines. Cette fonction est doublement intéressante dans le cadre d’un sport d’endurance, qui implique une consommation importante d’oxygène. Elle joue également un rôle dans le métabolisme des acides aminés, dans l’équilibre nerveux et cérébral et participe au bon fonctionnement de la muqueuse intestinale et du système immunitaire. Elle contient également un taux intéressant de vitamine E (tocophérol : anti-oxydant) et de vitamine K (rôle dans la régulation de la coagulation sanguine et la formation des os).

  • Elle contient une teneur intéressante en protéines (15,7g/100g), qui participent entre autres choses au renouvellement des tissus musculaires et de la matrice osseuse et participent à de nombreux processus physiologiques.

  • La noix est aussi recommandée pour les sportifs pour sa richesse en magnésium. Minéral indispensable, le magnesium n’est pas produit par le corps et joue de nombreux rôles primordiaux chez le sportif : fonction musculaire, équilibre électrolytique, métabolisme énergétique, synthèse protéique par exemple. L’activité sportive va augmenter les pertes en électrolytes (via la sueur et des réactions enzymatiques) qui peuvent notamment engendrer des crampes musculaires. 

Enfin, le petit oléagineux est riche en composés phénoliques, qui lui donnent ce petit côté astringent et sont surtout de puissants antioxydants. Elle est d’ailleurs l’oléagineux qui en possède le plus, et de très loin devant ses consœurs les noisettes, les noix de cajou ou les noix de pécan. Ces polyphénols sont bénéfiques pour la prévention des maladies cardiovasculaires, neurodégénératives ou même de certains cancers.

Holyfact

Un pochon de 28g d’Holyfat contient 200kcal en moyenne, notamment des noix que nous y avons incorporées ! Très pauvre en sucres (moins de 3%, provenant uniquement des amandes, des noix et du cacao pour les recettes cacaotées), riche en bonnes graisses, Holyfat te permettra d’aller toujours plus loin dans ton effort sans baisse de régime. Et en plus de profiter des bienfaits des noix, tu pourras kiffer leur goût lentement torréfié et garanti 100% sans amertume dans ce mélange unique d’oléagineux, d’huile MCT, de sel et d’épices. 

Valeurs nutritionnelles de la noix* (entière avec la peau, décortiquée)

*Données issues du CIQUAL 2020

Point culture confiture

Ami bikepacker ou trailer de l’extrême qui souhaiterait déployer ton sac de couchage sous un noyer pour te reposer, cette info est pour toi ! En Europe, depuis l’Antiquité gréco-romaine, la légende raconte qu’il peut être dangereux de s’endormir sous un noyer. Outre un potentiel cocard lié à la chute du fruit, les racines de l’arbre dégageraient une substance toxique pour les autres plantes, qui pourrait entrainer des maux de tête en cas de sieste intempestive prolongée.