Les TCM – Triglycérides à chaîne moyenne : l’énergie insoupçonnée

D’abord, c’est-y quoi donc un triglycéride ? A quoi ça sert ? On décode un peu ce charabia biochimique !

Imagine une fourchette à trois dents (comme celle avec laquelle tu manges tes tartelettes, petit gourmand). Le corps de l’ustensile s’appelle, en biochimie, le glycérol. Les dents : les acides-gras ! Les triglycérides (TG) représentent la principale réserve en énergie de notre organisme et constituent environ 98% de nos apports en graisses. Les 2% restants sont constitués de cholestérol et de vitamines liposolubles (A, D, E, K).

Ils sont apportés par les graisses de notre alimentation mais sont également produits par le foie lorsqu’il est nécessaire de stocker les sucres consommés en excès. Ce stockage s’effectue dans nos adipocytes (cellules graisseuses). Une consommation excessive de produits sucrés et/ou d’alcool est l’un des facteurs qui peut entraîner une hausse importante des TG stockés dans notre tissu adipeux.

Passé un seuil de 1,5 g à 2 g de triglycérides par litre de sang, on parle d’hypertriglycéridémie. Cette dernière est à surveiller et régulariser car elle favorise le risque cardiovasculaire (infarctus, thrombose, athérosclérose…), de pathologies métaboliques (pancréatite, stéatose hépatique, diabète, …).

L’alimentation joue un rôle capital dans la gestion de ce taux (sans pour autant être le seul et unique facteur à considérer : sédentarité, tabagisme, médicaments, âge, prédisposition génétique… sont d’autres facteurs qui peuvent influencer ce taux). Il est donc très important de limiter un maximum la consommation de sucres au quotidien (en particulier les sucres simples : sucreries, sodas, produits industriels et transformés, viennoiseries…), de consommer de l’alcool avec modération et d’avoir une activité physique régulière.

Et là, tu vas te dire « OK donc les triglycérides sont mauvais ! ». Non, ils ne le sont pas, seul l’excès l’est ! Les triglycérides restent une source d’énergie primordiale pour notre organisme et il n’est pas question qu’il s’en passe ! C’est la dose qui fait le poison, comme toujours.

Quid des fameux triglycérides à chaîne moyenne (TCM) ?

Pour bien comprendre la différence entre les TGCL (les triglycérides à chaîne longue) et les TCM, il est essentiel d’aborder la question de la digestion. C’est là que réside l’intérêt majeur des TCM !

Concernant les TGCL, le processus de digestion est lent (6 à 10h en moyenne) et implique de nombreux acteurs et étapes : il est d’abord nécessaire de rendre les graisses solubles dans l’eau afin qu’elles puissent passer la paroi de l’intestin. Elles sont émulsionnées en fines gouttelettes avec la bile, provenant du foie, puis découpées en acides gras libres par les enzymes présentes dans les sucs pancréatiques. Ainsi décomposés, les acides gras peuvent passer la paroi de l’intestin et être acheminés, via des transporteurs spécifiques, dans le système lymphatique pour arriver au foie. Ils pourront alors servir de substrat énergétique ou être stockés dans le tissu adipeux selon les besoins de l’organisme.

Pour générer de l’énergie, une dernière étape consiste à les faire entrer dans les cellules, dans lesquelles se trouvent des mitochondries. Par analogie, ce sont les petites cheminées de la cellule, et le TG va être le bois de combustion ! D’autres transporteurs spécifiques vont donc permettre de jouer les brouettes et d’amener le bois dans l’âtre !

Les MCT, de par leur structure plus courte, ne nécessitent pas l’action d’enzymes et sont hydrosolubles, on gagne donc un sacré paquet de temps. Ils passent directement la barrière intestinale et sont acheminés vers le foie pour servir de substrat énergétique aux cellules. Le 2e avantage, et non des moindres, est qu’ils ne nécessitent pas de système de transport spécifique pour atteindre la mitochondrie. Ils atteignent donc le cœur du réacteur sans encombre afin de rapidement libérer de l’énergie. Comme ils sont très facilement consommés, ils sont utilisés en priorité et sont donc très rarement stockés !

Voilà, une fois ceci déposé ici, passons à notre huile MCT !

Une fois qu’on a dit tout ça, c’est tout simple, tu l’auras déjà compris : l’huile MCT (ou TCM) est une huile composée uniquement de Triglycérides à Chaîne Moyenne. Elle est fréquemment issue de l’huile de noix de coco mais peut également provenir de l’huile de palme (attention donc à la qualité de ton huile lorsque tu l’achètes).

Elle est obtenue par fractionnement, un procédé qui permet d’exclure tout autre élément que les TCM dans l’huile. Selon leur composition, les huiles MCT contiennent de l’acide caprique (C8) et caprylique (C10) en proportions différentes, jamais d’acide caproïque (C6, au goût et à l’odeur désagréable) et très rarement de l’acide laurique (C12, ou alors faiblement présent dans les huiles TCM de composition moins qualitative).

 

Les points forts de l’huile TCM pour nos amis sportifs :
  • Constituée intégralement de TCM, l’énergie contenue dans l’huile est rapidement assimilée et ne provoque aucune variation de glycémie, notamment au cours des sports d’endurance, à l’inverse du sucre. Elle va nourrir vite et bien le cerveau, les muscles et le cœur, sans provoquer de coups de mou.

  • Un gramme de lipides = 9kcal, contre 4kcal pour un gramme de glucides ou de protéines. On a donc plus du double de l’énergie à dose égale. Idéal pour ne pas surcharger son organisme avec des aliments pendant l’effort, tout en lui apportant le carburant nécessaire.

  • Alliée de poids dans le cadre d’un régime cétogène ou Low Carb-High Fat (LCHF), l’huile TCM permet de réaliser ou d’enrichir de nombreuses recettes comme le bulletproof coffee. Elle est la chouchoute de ses adeptes car elle est mieux absorbée et elle permet de générer plus de cétones que les TGCL : grosso modo, on consomme un peu moins de graisses au profit des protéines ou d’un peu de glucides par exemple, ce qui permet de rendre la diète plus facile à suivre et un peu moins restrictive.

 

Pour toutes ces raisons, nous avons décidé d’intégrer l’huile TCM à nos petits pochons Holyfat ! L’objectif étant d’offrir aux sportifs une alternative saine et efficace aux produits sucrés, à ce jour quasi les seules options de ravito sur les sorties longues. L’huile TCM contenue dans Holyfat est d’excellente composition (acides caprique et caprylique uniquement) et permet d’apporter 200kcal pour 28g de produit, avec plus de 65% de lipides et moins de 3% de sucres. Elle est issue d’huile de coco, garantie 100% sans huile de palme, et complète parfaitement les apports des oléagineux pour offrir aux sportifs un en-cas savoureux, facile à consommer et rapidement assimilable pour tenir le rythme d’un entrainement ou d’une compétition d’endurance !

Point culture confiture

L’huile TCM est également utilisée dans le domaine médical pour les patients ayant subi certaines chirurgies ou souffrant de certaines pathologies digestives… ou neurologiques ! En effet, l’intérêt des TCM a été démontré dans le traitement de l’épilepsie par exemple. Selon un essai clinique récent (2019), une consommation de TCM (convertis sous forme de cétones pour alimenter le cerveau à la place du sucre) à un stade précoce de la maladie d’Alzheimer pourrait être bénéfique pour diminuer la dégradation cognitive. Une méta-analyse de décembre 2019 parue dans Ageing Research Reviews (422 participants) révèle que les MCT peuvent induire une légère cétose et améliorent les performances cognitives de patients atteints de maladie d’Alzheimer ou de déficiences cognitives légères.